The Good, the Bad & The Ugly

sloth_bracelet

Je m’absente un peu trop ces temps-ci et je me suis donc dit qu’il était indispensable de vous faire part des raisons pour lesquels je vous raconte mes mésaventures à des intervalles de temps aussi longs que la pub entre les deux parties d’un film sur TF1. Dans ma vie, mon oeuvre, mon pain quotidien, il y a du bon, du très bon, et du moins bon.

Et il y a aussi le maxibon (et le chocobon). La semaine dernière, j’ai travaillé pendant 2 jours et demi en tant qu’assistante de production sur un shooting photo pour les affiches et visuels promotionnels d’un film coproduit par des producteurs Hollywoodiens et Europacorp, la société de production de Luc Besson. Autant vous dire que c’était complètement FOU ! Gros film de course poursuite, cascade et j’en passe. Nous étions un jour sur le lieu du tournage avec les cascadeurs et le deuxième jour en studio photo avec les acteurs. Autant ce genre de film ce n’est pas nécessairement ma tasse de thé, autant voir le tournage, les voitures démarrer à toute vitesse, les cascadeurs hyper impressionnants effectuant des prouesses physiques avec une facilité déconcertante, à la limite de décoller l’asphalte au début d’une course poursuite, les coups de feux qui déboitent le tympan. Beaucoup de stress pour ma première expérience en production mais un épisode intense et riche d’enseignements ! Comme j’aime les surprise, je vous en dévoilerai un petit peu plus dès la sortie des premières images du film… Mais autant vous dire que bosser plus de 22h en deux jours, ça m’a lessivé. Je n’irai pas jusqu’à dire au sens propre mais presque !

Et puis il y a encore eu du bon ce week-end, mon week-end à Toronto a eu sa dose de funitude, mais ça, je vous le raconterai dans un prochain épisode accompagné de mes photos de ces quelques jours sur les bords du lac Ontario. Parce que dans ce week-end, il y a aussi eu du moins bon. Vendredi, je sors du bus, je prends le métro, je sors du métro, je me fais piquer par une abeille (ou un insecte non identifié allez savoir). Bienvenue à Toronto. Quelques heures plus tard, ça pique, un point rouge, mais rien de plus. Le lendemain matin, mon pied a doublé de volume. L’après midi, il a pris la couleur d’un Babybel. Le jour suivant, il ressemble à un combo chorizo-prune saucissonné dans mes sandales bien serrées. Achat de tongs d’urgence. Quelques jours après, monsieur mon pied gauche a repris une activité normal, il a toujours une petite couleur oeil au beurre noir mais se porte mieux, je vous remercie de votre sollicitude.

Et puis le top 1 des raisons pour lesquelles j’ai beaucoup moins le temps de poster en ce moment, c’est que mon appartement est envahi de puces de lit, phénomène fréquent en Amérique du Nord. Des petites bêtes qui envahissent tout et vous pourrissent l’existence. On en a depuis belle lurette mais avec la chaleur les demoiselles pullulent et je vais donc devoir déménager pour mes quinze derniers jours ici, Ô joie… Voilà pourquoi, étant dans l’incapacité de rester assise durant un laps de temps trop long dans le moindre recoin de mon appartement, je ne peux m’occuper à ma guise et vaquer à mes occupations. Je vous mets donc en garde, pour ceux qui envisageraient de venir vivre ici, dès que vous voyez la moindre de ces bestioles dans les parages, fuyez ! Et comme je vous aime bien, je préfère vous prévenir parce que ce n’est pas le genre de surprise qu’on se réjouit de découvrir sous son matelas. Après des mois de calvaire, je devrais déménager dans les jours qui viennent (croisez les doigts pour moi !) et je pourrais normalement vous raconter mes dernières péripéties dans le calme et le bien être le plus parfait.

Sur ces quelques mises à jour, je vous souhaite une bien belle journée de canicule, en espérant que vous avez la chance de vous prélasser comme des lézards sur une chaise longue, un verre de thé glacé dans une main et un bon magazine dans l’autre. La bise mes paresseux ! 

6 réflexions sur “ The Good, the Bad & The Ugly ”

  • 17 juillet 2013 à 22 h 42 min
    Permalink

    Non mais ma pauvre des ûces de lit, trop le calvaire ! j’espere que tu vas vite partir de là

    Réponse
    • 18 juillet 2013 à 6 h 43 min
      Permalink

      je t’envie vraiment!j’adore la façon dont tu nous racontes tes journees et tes voyages!en esperant que ces puves te laisseront tranquille.
      bon week end

    • 18 juillet 2013 à 9 h 14 min
      Permalink

      merci c’est super gentil à toi! 🙂
      Oui je croise les doigts !
      Bon week end à toi aussi!

    • 18 juillet 2013 à 9 h 14 min
      Permalink

      Merci! Oui j’espère aussi… Je prie pour trouver un logement rapidement! :/

    • 23 juillet 2013 à 10 h 49 min
      Permalink

      J’ai réussi ! Merci de ton soutien 🙂

Laisser un commentaire