NewNew

DSC_1251_newin

Aujourd’hui, je vous présente les nouveautés qui se cachent dans mon antre… Dans les tiroirs, mon sac à main, ou au milieu de mes pinceaux, voici les petites bricoles qui sont venues rejoindre ma collection de trucs (f)utiles.

DSC_1247

Un joli sautoir déniché sur Asos ! Faute de pouvoir faire le tour du monde, je garde le monde autour de mon cou. Un petit goût de voyage à porter de main qui donne envie de faire sa valise et de rejouer la pub du Loto : « Australie ! Oh encore ? Ah ben c’est l’jeu ma pauvre Lucette ! ».

DSC_1259

On a tous vu le dessin animé de Walt Disney (un de mes incontournables), on a découvert avec curiosité le film de Tim Burton (grosse déception pour ma part), mais qui… Qui a lu le livre ?! Les deux tomes de la plus célèbre histoire de Lewis Carroll, Alice au Pays des Merveilles et La Traversée du Miroir, réunis en un seul ouvrage, sont proposés dans une nouvelle traduction française, et j’en ai profité pour découvrir la véritable histoire d’Alice. Enfantin, complètement toqué, l’art du jeu de mot et de la confusion poétique à leur paroxysme, une histoire sans queue ni tête, tous les ingrédients pour transporter le lecteur dans un monde féérique. On a juste l’impression d’avoir pris de la drogue quand on a 23 ans et qu’on raconte à haute voix un passage du livre… Mais rien de tel pour oublier une matinée difficile et un métro bondé ! Du rêve et de l’évasion en milliers de micmacs de mots et de quiproquos absurdement drôles. Et ci-dessous, un extrait de Alice au Pays des Merveilles.

 

« Elle resta donc assise, les yeux fermés, se croyant à moitié au Pays des Merveilles, même si, elle le savait, il suffirait de rouvrir les yeux pour que revienne la morne réalité : seul le vent bruirait dans l’herbe, seuls les roseaux feraient clapoter l’étang, le cliquetis des tasses de thé redeviendrait le tintement des cloches des moutons, et les hurlements de la Reine la voix du petit berger. Les éternuements du bébé, les cris du Griffon et tous les autres bruits étranges se changeraient (elle le savait) en vacarme confus d’une basse-cour affairée, et le meuglement du bétail au loin remplacerait les lourds sanglots de la Fausse Tortue.

Enfin, elle s’imagina que cette même petite sœur deviendrait un jour une femme et que, même à l’âge adulte, elle garderait le cœur simple et aimant de son enfance. Elle rassemblerait autour d’elle d’autres petits enfants, elle ferait à son tour pétiller leurs yeux vifs en leur contant bien des histoires curieuses, peut-être même en leur relatant le vieux rêve du Pays des merveilles. Elle partagerait leurs tristesses simples et prendrait plaisir à toutes leurs joies simples, en se rappelant sa propre vie d’enfant et les beaux jours d’été. »

DSC_1260_psd

Nouveauté made in mes dix doigts, une petite pochette cousue avec beaucoup de patience et avec autant de dextérité qu’un poney qui se mettrait au tricot. Mais le résultat, c’est que tout se raccorde et ça tient, alors j’en suis plutôt satisfaite ! Je me suis procurée tissu, breloque et ruban à La Petite Épicerie dans le Marais. Un lieu adorable et plein de jolies choses pour les pros et les débutants des loisirs créatifs.

DSC_1265

On passe aux nouveautés beauté avec le fond de teint Bare Minerals. Un super produit ! J’ai eu du mal à sortir de ma zone de confort moi qui ne jurais que par la texture du Dream Mat Mousse, qui est en plus très abordable. Mais j’ai eu la chance d’avoir en exclu le produit en cadeau chez Sephora (puisque j’y suis en stage depuis 6 mois et plus que pour quelques jours), et après quelques semaines de test, je dois dire que je suis totalement fan ! Trois petites gouttes et un pinceau creux (petite révolution makeup) et on obtient un teint niquel chrome, parfaitement raccord avec sa carnation. Un immanquable ! Pour ceux qui ont déjà vu ma p’tite bouille et mon teint pâlichon, j’utilise la teinte n°3.

DSC_1268 DSC_1269DSC_1371_LR

J’en entends parler depuis belle lurette et j’ai enfin mis la main dessus, la base fixante Eyeshadow Primer Potion de Urban Decay et pour l’instant, ça marche, ça dépote, un bon produit et une texture agréable, comme un petit baume doux.

DSC_1365_LR

A part le fait qu’il m’ait fallu environ 15 tentatives avant d’obtenir cette photo, il n’y a pas grand chose à signaler ici si ce n’est que O.P.I est incontestablement ma marque de vernis fétiche et que cette nouvelle couleur ajoutée à ma collection est canon, canon, canon. Pouce en l’air pour ces arguments percutants et d’une grande pertinence. Mais franchement, il n’y a rien à dire de plus, il est trop top cool ce vernis.

DSC_1376_LR

Mon crayon à sourcil commençant à dépérir, il était temps de prendre les choses en main. Alors profitant des 5J chez Sephora, j’ai dégoté ce crayon à sourcil Benefit qui comprend aussi une brosse (2 in 1 dude !). J’avais été super satisfaite de l’épilation Benefit dont j’avais pu profiter il y a quelques temps, et je connais peu de gens déçu par cette marque, espérons donc que mon nouvel ustensile fera son petit bonhomme de chemin dans ma trousse de toilette.

DSC_1367_jpg

Juste des pinces noeunoeuds dégotés chez H&M, what else si ce n’est qu’ils sont ben cute ! Qui a dit que je n’avais pas envie de grandir ?…

 

☆ Pics : Justine Paper

4 réflexions sur “ NewNew ”

Laisser un commentaire