NICE TATTOO FESTIVAL

DSC_0029

Avant de quitter définitivement la Côte d’Azur, j’ai eu le temps de me rendre lundi au salon du tatouage de Nice, l’occasion de profiter d’un évènement atypique et de me donner l’illusion que ce n’était pas encore vraiment la fin (s’occuper l’esprit pour faire fuir la nostalgie, ou le meilleur moyen de ne pas se donner le bourdon).

Je n’ai pas cédé à la tentation et n’ai pas à nouveau franchi le pas. Et pourtant ce n’est pas l’envie qui manquait. Les artistes tatoueurs étaient tous on ne peut plus talentueux ! Un salon qui a curieusement réuni des personnages de tout horizon, petits et grands (comme les Haribo), même si l’esprit biker rebelle et punk à fleurs persiste ! Je n’ai pas eu la chance d’aller au salon parisien mais ce petit lot de consolation était à la hauteur.

 

C’est curieux de voir les gens se faire tatouer dans un lieu de passage, la foule s’accumule, les curieux observent, et les tatoueurs tout autant que les tatoués restent calmes, concentrés, sereins. Comme si le geste était anodin, alors qu’on sait tous l’importance qu’il peut revêtir : « C’est la symbolique de l’éternel. » (cf Tin-tin, co-fondateur du Mondial du Tatouage de Paris). Et l’éternel se dessine donc sous nos yeux, inspiré d’un croquis méticuleusement griffonné sur une feuille. Du papier à la peau, de l’imaginaire à la vie.

DSC_0003 DSC_0005 DSC_0008 DSC_0011 DSC_0013 DSC_0016 DSC_0020 DSC_0021 DSC_0027 DSC_0028 DSC_0032 DSC_0033 DSC_0035 DSC_0037

☆ Pics : Justine Paper

17 réflexions sur “ NICE TATTOO FESTIVAL ”

Laisser un commentaire