CINEMA // BOYHOOD

boyhood_movie_film

Boyhood. Ce film m’a tellement scotché que les seuls mots qui me venaient à l’esprit en sortant de la salle de cinéma – C’était ouuuuf – ne me permettaient pas de former des phrases dignes d’une jeune fille lettrée. Le concept était prometteur, et le résultat fut à la hauteur. Un long métrage tourné sur une douzaine d’années. Le deal : mêmes acteurs, l’histoire perdure, le temps passe. Pari risqué et ambitieux tenu par un réalisateur fou et génial, Richard Linklater, et par des acteurs portés par leur vécu qui donnent à ce film une dimension hors du commun. Ils ne jouent pas des personnages, ils jouent la vie, sans effets spéciaux ni orchestre symphonique en background. Sans discours surfait ni scénette caricaturale. On est dans le vrai, le quotidien à son paroxysme, celui qui nous fait sourire, nous révolte, nous bouleverse.

4download.php copy.JPG

J’y revois ma mère quand la petite dernière a quitté le cocon familial. J’y revois les chamailleries entre frère et sœur, la pudeur de la jeunesse, les premiers émois, les premiers amours,  les grands pensées philosophiques d’un ado un peu gauche et perdu, la famille, le bonheur, l’avenir.

 

Encensé par la critique, cette expérience cinématographique et humaine hors norme a ébloui. Le scénario ? Ne comptez pas y retrouver des rebondissements blockbusteresques, on y dépeint simplement la réalité d’une famille qu’on aurait pu voir sombrer dans les clichés. Et pourtant, pas d’enfants prépubères révoltés par les aléas de la vie, seulement des petits bonhommes pleins de courage et de tendresse, enrichis par les rencontres et la maturité. Divorce, alcoolisme, séparation, tant de chamboulements qui auraient pu assombrir l’atmosphère du film, mais cette épopée pas banale menée d’une main de maître par Linklater souffle un vent d’optimisme et de baume au cœur sur nos esprits tourmentés par la peur de l’avenir.

 

Une bonne dose d’espoir et de poésie sur grand écran, un bijou du 7ème art, le formidable et colossal travail d’une vie, que je vous invite à découvrir au plus vite dans les salles obscures.

ellar_coltrane_boyhood

clap-de-fin-i-love-cinema-potzina

7 réflexions sur “ CINEMA // BOYHOOD ”

  • 2 août 2014 à 7 h 10 min
    Permalink

    AAAA je voulais absolument le voir, mais je ne savais pas sa date de sortie ! Super ton article.

    Réponse
  • 2 août 2014 à 17 h 47 min
    Permalink

    ça y est il est enfin en salle pour notre plus grand plaisir ! 🙂
    Merci beaucoup !

    Réponse
    • 3 août 2014 à 13 h 41 min
      Permalink

      Oui il a eu des avis très positifs et ça se comprend, c’est un excellent film, je te le conseille 🙂

  • 4 août 2014 à 19 h 11 min
    Permalink

    Ce film me tente bien ! Surtout quand j’ai appris qu’il avait été tourné pendant tant d’années ! J’espère que j’aurai l’occasion de le voir ces prochains temps. Bises !

    Réponse
  • 5 août 2014 à 16 h 03 min
    Permalink

    J’en ai entendu parler aujourd’hui même, peu avant de découvrir ton article. Deux billets élogieux sur ce film en un seul jour, c’est trop, il faut absolument que j’aille le découvrir !
    Merci pour cette revue Justine 🙂
    Des bises !

    Réponse

Laisser un commentaire