Premières impressions

Paris Paris, premières impressions sur la ville lumière. Beaucoup de monde, trop de monde parfois. Une partie de la population semble sortir de la vitrine d’un grand magasin de luxe, ces gens là se pavanent comme de vrais mannequins de cire. Tirés à 4 épingles, les pantalons de costard impeccablement repassés ou les petits carrés de soie nonchalamment enroulés autour du cou. Tout le monde se regarde du coin de l’œil, en va de son petit commentaire narquois, ou se plonge dans l’indifférence (et le sommeil en position debout, oui c’est possible, le parisien qui prend le métro sait faire) grâce à la panoplie ipod + bouquin. Moi j’aime bien me faire des commentaires cheveux/chaussures/tronche du matin sur le petit voisin d’en face dans le métro (oui je suis une sale peste). Les jeunes working boys en costard, c’est d’un chic, mais ça doit être d’un chiant! Moi et mes baskets sommes ravies de ne poser aucun problème de bienséance au bureau!

Mais Paris envoûte… Oui tout est grand, mais tout nous pousse à la curiosité. Une démesure d’histoire et de charme, tout en hauteur et en élégance, en pierre brillante, en chants d’oiseau et en lieux aux mille histoires. Et on ne peut que se laisser séduire par la beauté des édifices, je m’y perdrais bien tous les jours si j’avais le temps de flâner 24/24h. Et au final, ce rythme effréné nous pousse certainement à apprécier d’autant plus les moments de sérénité que l’on peut s’octroyer autour d’un café, aux abords d’un jardin, près d’une fontaine d’eau claire. Je pense qu’on n’aura beau élaborer toutes les critiques du monde (trop de métro, trop de monde, trop cher, trop bourgeois, trop… Parisien!), Paris restera toujours Paris, avec son petit quelque chose en plus.

Et malgré mes réticences de départ, Paris me plaît bien, mais c’est aussi grâce à des personnes bien particulières qui donnent encore plus de couleurs à la ville lumière, de jour comme de nuit!

☆ Pics : Justine Paper

Une réflexion sur “ Premières impressions ”

Laisser un commentaire