Home sweet home

Prise de conscience dans le train en route pour la maison de mes paternels. Je ne vous ai jamais beaucoup parlé de mon chez moi (Jamais ? Vous exagérez… Non ? En effet il y a peut être une étape dans la vie où quand on vient d’Ardèche on évite de le glisser dans les conversations entre le curly et le whisky coca).

Quand 80% des bloggeuses viennent de notre belle capitale, pensent, mangent, dorment et rêvent Paris, je suis aujourd’hui fière de revendiquer que je viens d’Ardèche (pas les Ardennes, l’Ardèche). Je me dis que peut-être comme ça si je réussis bien dans la vie, j’aurais plus de mérite que certains bobos de la capitale nés avec une cuillère en argent dans la bouche (ça marche ou pas comme argument ?).

Alors oui je viens de là où tu as fait du canoë quand tu avais 15 ans avec tes potes. Oui je viens de là où ton oncle a une maison de vacances au milieu des champs. Oui je viens de là où les plats typiques sont visuellement repoussants. Oui la caillette et le pâté de campagne sont loin de ressembler esthétiquement aux macarons de chez Ladurée. Mais c’est sacrément bon ! Oui je viens d’un territoire gouverné par les chèvres (les vaches c’est pas chez nous s’il vous plaît).

Non je ne suis pas née dans une grange au milieu du foin (s’il y a encore des gens qui y croyaient, ne vous manifestez pas histoire de ne pas passer pour des cons). Oui nous avons l’électricité et l’eau courante. Non, nous, on ne déambulait pas à 14 ans bourrés à 4heures du mat’ dans le métro mais notre adolescence ne s’en est pas portée plus mal. Oui nous avions d’autres occupations que de courir dans les champs (La Petite Maison dans la Prairie étant une fiction d’un autre temps). Oui on a nous aussi été biberonnés aux Minikeums. Oui il y a des gens pas franchement glamours chez nous… Mais à Paris aussi ! Non on n’a pas le train, et alors ? Et pour finir, l’Ardèche, c’est dans le sud (Pour ceux qui en doutaient encore) !

Ces deux trois points étant éclaircis, je vous invite à regarder ces quelques clichés, un nouveau regard sur le berceau de mon enfance. Il est clair que l’on s’est souvent tourner les pouces étant jeunes par chez nous, les occupations se font parfois rares, mais on a fait notre petit bout de chemin et on en garde le meilleur !

☆ Pics : Justine Paper

6 réflexions sur “ Home sweet home ”

  • 29 septembre 2012 à 19 h 43 min
    Permalink

    a ben oui, fallait quand même bien finir avec une photo de mirmo !!! 🙂

    Réponse
  • 30 septembre 2012 à 19 h 03 min
    Permalink

    Il miaule comment déjà mirmo mon Bilou ? C’est pour rire Justine

    Réponse
    • 1 octobre 2012 à 22 h 52 min
      Permalink

      Hehe je continuerais à penser que mon chat est le plus beau! Haha

    • 1 octobre 2012 à 22 h 53 min
      Permalink

      La solidarité des provinciaux, j’aime! 😀 Bienvenue au club! Merci! 🙂

Laisser un commentaire