CINÉMA // WILD

wild-movie-2014-1

Je vous avais déjà parlé dans un précédent post (par ici !) du livre Wild de Cheryl Strayed. Et après l’avoir dévoré comme une tartine de Nutella, je peux enfin vous dire que ce bouquin est génial ! Aussitôt fini, que me voilà ni une ni deux au cinéma pour voir le film de Jean-Marc Vallée inspiré de l’œuvre autobiographique saisissante de l’auteure américaine.

201205-orig-cheryl-strayed-949x534

Portrait de Cheryl Strayed lors de sa randonnée sur le PCT

Alors d’abord, attardons nous sur le bouquin. Pour resituer l’histoire : Quelques années après le décès de sa mère dont elle peine à faire le deuil, un divorce difficile et une descente aux enfers chaotique entre addiction à la drogue et au sexe, Cheryl décide d’arpenter le Pacific Crest Trail, chemin de randonnée traversant l’Amérique sauvage. Elle s’apprête donc à parcourir seule les 1700 kilomètres qui traversent la Californie et l’Oregon, avec pour seuls bagages, un sac à dos gigantesque surnommé Monster et un passé lourd et douloureux sur lequel elle doit tourner la page.

FOX_8524.psd

Beaucoup y verront des similitudes avec Into The Wild de Jon Krakauer adapté au cinéma par Sean Penn en 2007. Mais à l’inverse du personnage de Christopher McCandless, la figure de Cheryl Strayed a indubitablement forcé mon admiration. Forte de son humilité et n’écoutant que son courage et sa volonté de se repentir, de pardonner, de se pardonner, et d’avancer, ce petit bout de femme a trouvé dans cette marche à travers la nature et dans cette solitude retrouvée, un moyen de se sauver elle-même. Et j’insiste en particulier sur cette prise de conscience quasi instantanée, au moment où Cheryl pose le pied sur le PCT et entame son voyage, elle se rend dès lors compte qu’elle est si peu de choses au milieu de ce décor sauvage et comparée aux randonneurs experts qui arpentent eux aussi les chemins de terre et de neige qu’elle va être amenée à écumer pendant plus de 90 jours. Un respect qui ne va en rien amoindrir la force dont elle va faire preuve tout au long de son périple.

FOX_4830 (196 of 477).NEF

Parlons maintenant du film. En prenant le parti qu’un film est très rarement à la hauteur du livre dont il est inspiré, je dirais que pour ce qui est de celui-ci, je ne suis pas déçue. Bien sûr les détails manquent mais l’esprit de l’œuvre est là, les paysages sont somptueux et Reese Witherspoon est incroyable de sincérité, magistrale. La musique n’est pas en reste puisque la BO colle parfaitement à l’atmosphère du long-métrage. J’ajoute donc Wild à la liste des films qui font voyager, qui donnent envie de tout envoyer balader et de faire son sac (et que j’adore ♡) : Into The Wild (oui parce que ce n’est pas parce que le personnage m’a tapé sur le système que je n’ai pas adoré le bouquin et l’adaptation au cinéma) et La Vie Rêvée de Walter Mitty.

Wild-4

« Si le courage te fait défaut

Va au-delà de ton courage. »

_ Emily Dickinson

Wild, Cheryl Strayed

5 réflexions sur “ CINÉMA // WILD ”

  • 5 février 2015 à 20 h 10 min
    Permalink

    Je me le note sur ma liste des films à voir ! Je trouve d’emblée le synopsis très intéressant et surtout je suis attirée par les images des paysages absolument magnifiques. Merci pour ce partage 🙂

    Réponse
  • 8 février 2015 à 4 h 51 min
    Permalink

    Je me note d’aller le voir si je pointe mon nez dans un ciné 🙂

    Réponse

Laisser un commentaire